Test exclusif Glissup.fr sur la Wainman Maniac 9.5 m² 2014

25 mar 2014 by Glissup, No Comments »
Voici en exclu pour Glissup.fr le test de la Maniac par Laurent notre référent Wainman pour Quai34.
Lieu : Arbousier, Gironde
Méteo : 12 à 25 kts
Plan d’eau : plat à clapoteux
Board : Wainman Joke 134
Poids du rider : 64kg

Au déballage : 
Le sac est magnifique, avec une finition cuir ; 2 poches étanches disponibles ; une grande poche pour la barre (capacité d’en mettre 2) ; la pompe est inchangée.
A l’intérieur, l’aile est livrée dans une poche orange, avec le logo Maniac, le designer c’est bien éclaté !
L’aile est d’un orange très fluo : les videos et les photos ne rendent pas la profondeur de la couleur. Avec les yeux noir, autant dire que l’on ne voit quelle sur l’eau ! On retrouve le bridage de nos Rabbits : 3 points pour les avants, 4 points pour les arrières. La finition est top et on voit le soucis du détail, comme les dessins sur les lattes, façon nervurage des vaisseaux sanguins… On découvre le one pump, très pratique (il y a 5 lattes ).
Le boudin et les lattes sont de faible volume, l’aile se gonfle rapidement.
Coté barre, on est en terrain connu : c’est une Rabbit, avec quelques modifs : le chicken est plus grand, un anneau y est fixé pour y accrocher le leach. Le diamètre de la barre est plus fin, elle est plus agréable. Toujours beaucoup de réglages disponibles pour le système de sécu : perso j’enlève tout, en position suicide. Je garde simplement un anneau accroché à une ligne avant sous le dévrilleur, pour la sécu si besoin.

Sur l’eau :
Le vent est très variable aujourd’hui : 12 à 25kts, c’est le top pour tester la plage de l’aile.
On commence par les réglages : j’ai pu tout tester (ou presque) pendant la session.
La position upwind pour les avants m’a semblée la plus polyvalente (réglage d’usine) : compte tenu des conditions de vent variable, c’est celle qui permet le plus de dépower ; en descendant ce réglage vers downind, la pression en barre s’allège, mais ça tire de plus en plus dans les avants, pas facile à gérer dans les rafales ! En plus il y a du monde sur l’eau aujourd’hui (50 ailes !), on va rester safe…
Pour le arrières, pareil, le réglage d’usine semble le bon (2eme en partant du bord de fuite) ; étonnamment, je n’ai pas senti une aile plus mobile sur le 1er point… je n’ai pas compris pourquoi, à ré-essayer.
Je commence par la plage basse : en réglant au plus court les arrières, je plane aussi vite que le gars en Bandit7 10m avec moi. Bonne nouvelle pour nos thermiques d’été !
Le vent monte. Le premier ressenti est une aile douce, équilibrée, qui ne poulpe pas, malgré ces 4 lignes. Je suis surpris par l’étendue de la fenêtre de vol, beaucoup plus importante que nos Rabbits. Par ailleurs, le rayon de virage de l’aile varie dans la fenêtre : il faut tirer plus foort en bord de fenètre, alors que nos Rabbits restent très mobiles partout.
En saut hooké par contre, rien à voir ! on a un bon coup de pied au c… comme on aime, ça monte, ça porte. Allez, on ose le kiteloop… et là c’est magique : la tension dans les avants est constante, ça tourne tout seul, avec une bonne ressource à la fin. J’enchaine sur le dehooké (pour rappel, j’ai un tout petit niveau, je passe le railey, et les frontloop) : là je découvre ce qu’est le fameux « mou » dans les lignes : le CShape est vraiment l’idéal pour ça. Après un bon gros pop, on a tout le temps pour passer le bâton ! Enfin, pour l’instant, c’est plutôt passer l’étape de la gamelle, mais le ressenti est là : c’est vraiment une aile pour progresser dans ce domaine.
Le vent monte encore, on tape un bon 25/27kts, je commence à être limite… le gars en bandit7 est trimé à fond. Je rentre au bord et me positionne sur le dernier nœud (highwind). Je repars et l’aile reste toujours confortable, bien équilibrée malgré les rafales, ça ne poulpe toujours pas, même en plage haute.
Concernant le redécollage : j’avais une crainte sur un Cshape 4 lignes : dès 15/16kts, l’aile décolle de l’eau en tirant sur un arrière, il faut cependant attendre un peu plus que sur nos Rabbits. En dessous (mais là c’est limite), une 5eme serait effectivement bien pratique ! Ce sera je pense indispensable sur la 11,5…
3h de nav, je rentre : l’aile est un peu plus difficile à poser que nos Rabbits : mais en claquant bien l’aile et tirant un arrière, pas de pb (il y a quand même plus de 20kts !)

En conclusion :
J’ai beaucoup aimé cette aile, par sa douceur, ça relative polyvalence et surtout le gros potentiel de progrès qu’elle offre. Ce n’est pas une « machine de guerre » : On se sent tout le temps en sécurité, malgré ses 4 lignes, pour essayer plein de moves. Elle va être adorée par les jeunes… et les moins jeunes ! Pour terminer, le look est vraiment bien apprécié, avec beaucoup de sourires sur l’eau !
Photo : Photo au shop de la fameuse Wainman Maniac 9.5 . On vous fait bientôt un topo complet de cette aile qui s'est fait attendre depuis des années. En tout cas coté shape, design, finition et accessoires,  ça déchire.

Les plus : 
Pop, détente de lignes, plage de vent (pour un Cshape), nombre de réglages, facile

Les moins :
Une 5eme ligne serait bien pour faciliter le décollage en plage basse, manque de vitesse de rotation en bord de fenêtre

Leave a Reply

Follow Me!

Follow Me! Follow Me! Follow Me! Follow Me!